ENERGIES SOLIDAIRES

mardi 22 février 2011

Le combat continue

En mars 2008, je me suis présenté comme candidat PS sur le canton de Beauvoir-sur-Niort. L'absence de candidature à quelques semaines du scrutin avait conduit mon amie Françoise Billy, première fédérale de l'époque, à me demander de porter nos couleurs contre un conseiller général sortant que l'on disait "indéboulonnable".
Cette candidature qui devait être de témoignage est très vite devenue crédible, gràce aux nombreux soutiens d'hommes et de femmes de gauche sincèrement engagés au service du canton. La présence de Laëtitia Lonjard à mes côtés fut l'élément le plus important de la campagne de 2008, et le sortant ne nous a finalement devancé de seulement 18 voix.
Depuis, Jean-Claude Aubineau continue de siéger avec la Droite, en oubliant son engagement de candidat "sans étiquette". Lors du vote du budget 2011, il a tout de même essayé de se distinguer un peu du groupe Union Deux-Sèvres en s'abstenant au lieu de voter contre, avant de se faire sèchement rappeler à l'ordre par le Député Morisset. Pour l'UMP, la liberté de pensée a ses limites !
L'avenir pour le canton de Beauvoir-sur-Niort, si le Gouvernement ne le supprime pas, se construira demain avec Laëtitia, ceux qui nous soutiennent et ont envie d'avoir une élue de terrain dévouée à l'intérêt général. Même si je suis aujourd'hui candidat à Niort où personne ne peut me taxer de "parachuté", je serai à ses côtés et je n'oublierai pas ceux qui m'ont accordé leur confiance.

C'est pourquoi ce blog n'est pas fermé, mais simplement en sommeil temporaire : oui, le combat doit continuer !

rodolphechallet.parti-socialiste.fr

Posté par rodolphechallet à 08:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 9 novembre 2010

notre De Gaulle

Deux ou trois fois par an, les sarkozystes* se souviennent que le parti sur lequel ils ont fait main basse en 2007 est l'héritier lointain d'une belle idée qui s'appelle le Gaullisme. Alors ils ressortent leur plus bel habit républicain, posent leur rolex au vestiaire et prennent le chemin de Colombey pour aller rendre hommage au Général, l'oeil embué par l'émotion ou par la honte de ce qu'ils sont devenus. C'est l'hommage du vice à la vertu.

Et puis leur vie trépidante de bling-bling reprend ses droits. Ils retournent dans leurs ministères pour continuer la grande oeuvre de démolition engagée depuis la nuit du Fouquet's : les acquis du Conseil National de la Résistance ? Un fardeau trop lourd pour le Medef et sa présidente, amoureuse de la précarité car "la vie, l'amour sont précaires, pourquoi pas le travail ?" La volonté d'indépendance de la France, exprimée la dernière fois par le fameux discours de Villepin devant une ONU admirative ? Au rancart, une place dans le commandement de l'OTAN vaut plus que cette vieille marotte. L'autorité du Président de la République, "clé de voûte de la Ve République" selon De Gaulle, qui ne concevait pas l'autorité sans une certaine distance ? De footings américains (ah ce tee-shirt "L.A.P.D." mouillé de sueur présidentielle, quelle belle image pour la postérité !) en escapades nautiques sur le yacht de Bolloré, Nicolas Sarkozy a fini par transformer le Président en un people comme les autres, sans pour autant devenir populaire.

Je pourrais continuer la liste mais je ne veux pas vous lasser...il est clair que la quinquennat en cours n'est qu'une parenthèse dans la République voulue par le Général, qui fut en son temps victime de la déchéance de la nationalité décidée par Vichy ! Une fois pour toutes, De Gaulle n'appartiendra jamais aux gaullistes de pacotille qui foulent au pied tout l'héritage qu'ils nous a laissé, à nous les citoyens de France qui aimons vraiment la France, celle que Jean Ferrat a chantée "celle qui ne possède en or que ses nuits blanches ; cet air de liberté aux peuples étrangers qui donnait le vertige, et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige."

* je précise que je ne range pas tous les militants de l'UMP dans cette piteuse catégorie, même pas le premier ministre qui a  pris quelques distances avec son mentor compulsif...

Posté par rodolphechallet à 07:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 6 novembre 2010

le Monde doit changer de base

Ce matin j'ai manifesté pour la huitième fois en quelques semaines, avec  plusieurs milliers de citoyens à Niort. Il y avait dans l'air comme une amertume, le sentiment rageur manif611de n'avoir jamais pu attirer l'attention du Gouvernement, et donc de n'avoir rien obtenu, ni négociation ni considération : pour les représentants de l'intersyndicale, cette absence totale de dialogue social est une énigme.

Le Gouvernement croit avoir gagné parce qu'il a imposé le vote de sa contre-réforme, comme le Medef le lui avait demandé. La Droite imagine donc que tout est réglé, que la régression sociale et l'injustice sont désormais acceptées comme des maux nécessaires.

Ils pensent que nous sommes résignés. Eh bien je suis sûr qu'ils se trompent, le peuple de gauche prendra sa revanche.

Nous n'accepterons jamais la  logique inhumaine du capitalisme financier qui place toujours l'actionnaire au-dessus du salarié, comme sarkozy préfère le curé à l'instituteur...

Nous voulons que cette loi soit retirée, abandonnée, ou abrogée en 2012, parce que nous savons qu'une autre réforme est possible. La retraite est notre bien commun, c'est un pilier de notre vie en société et même une condition du bon fonctionnement de notre économie. Il n'y a donc aucune raison pour que les salariés soient les seuls à en payer la facture ! Tous les profits doivent être mis à contribution, et nous pourrons partir à 60 ans, voila la base d'un projet juste et équilibré.

ps : un ami qui me veut du bien a profité de cette manif pour m'offrir un livre que je n'avais pas voulu acheter : "hold-ups, arnaques et trahisons"; je vous donnerai mes impressions.

Posté par rodolphechallet à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 octobre 2010



Les vidéos de rodolphechallet sur Dailymotion


Posté par rodolphechallet à 07:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 22 octobre 2010

je te vois Lapeyre/Saint-Gobain !

Nous étions une bonne cinquantaine avec les salariés hier midi, citoyens engagés dans nos associations, parti politiques ou syndicats, avec les élus du territoire, pour dire simplement et pacifiquement aux dirigeants du groupe Lapeyre-St Gobain : «nous voyons ce que vous faites.»

Ce qu'il font ? en s'abritant derrière le respect des procédures juridiques de vente, ce n'est rien d'autre qu'un plan social  qui ne dit pas son nom : ils se débarrassent d'une entreprise, sans la moindre considération pour celles et ceux qui y travaillent, sans même avoir le courage de leur dire en face ! Et quand les salariés réagissent, appellent au secours pour défendre leurs droits et ceux de leurs familles, ils ne leur envoient pas de médiateur, non, mais un huissier de justice pour contrôler leurs actes. Ils ne les réunissent pas pour les informer des projets en cours, mais ils les convoquent un par un, une par une, pour les soumettre à une pression psychologique intolérable.

Quand on a des convictions ou simplement un peu d'humanisme, les occasions d'être indigné par l'injustice ne manquent pas, mais là on dépasse les limites de l'acceptable. Si nous voulons que notre vie en société ait encore un sens, il faut obtenir du respect pour les salariés, autant de considération pour eux que pour ces très chers actionnaires, à qui les dirigeants du groupe Saint-Gobain (comme tant d'autres) promettent sans cesse de faire des économies pour augmenter les dividendes.

8000 postes supprimés dans le Monde en 2008, mais dormez tranquilles, le cours de l'action augmente et c'est bien l'essentiel pour vous...

ps : un grand merci aux parlementaires et aux élus du conseil régional, du conseil général et du conseil municipal, ainsi qu'à la presse qui s'intéresse à ce mouvement exemplaire à bien des égards. Affaire à suivre...

lapeyre21_10

Posté par rodolphechallet à 05:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 21 octobre 2010

réformer les collectivités

Réunion très intéressante hier soir à Coulon, avec la participation d'Alain Mathieu, président de la CAN. Les militants et sympathisants de la section PS Coulon-Magné ont pu bénéficier d'une information claire sur le fonctionnement de l'intercommunalité, démontrant notamment qu'aucune des 29 communes n'a perdu d'argent avec la CAN, gràce au mécanisme de l'attribution de compensation, auquel s'est ajouté la dotation de solidarité.

La construction d'une communauté encore jeune (10 ans pour une collectivité ce n'est rien) nécessite beaucoup de patience et une grande capacité d'écoute. L'absence du Maire de Magné, qui avait été invité comme tous les élus municipaux, a été regrettée par tous les participants, mais Alain Mathieu a confirmé sa volonté de dialogue ouvert à toutes les communes, à tous les élus du bassin de vie... le rapprochement avec Plaine de Courance a également été évoqué, ce qui n'est pas pour me déplaire : citoyen niortais candidat à Beauvoir-sur-Niort, j'aurai été un précurseur ! Plus sérieusement, nous avons enfin abordé la réforme territoriale en cours, et surtout celle que nous devrons proposer en 2012, et qui consistera surtout à clarifier les compétences de chaque collectivité. La (toute petite) polémique qui a eu lieu cette semaine avec le salon de l'habitat l'a encore démontré : lorsqu'une collectivité, en l'ocurrence le Conseil général des Deux-Sèvres, affirme sa volonté d'agir dans son domaine de compétence et donc de renoncer au saupoudrage systématique qui consiste à dire oui à toute demande de subvention, certains citoyens ne le comprennent pas toujours très bien ! Un gros effort de pédagogie sera donc nécessaire.

PS : pour celles et ceux qui sont disponibles, rdv à 13 h sur le parking du magasin Lapeyre à Niort, café solidaire avec les  salariés en grève.lapeyre

Posté par rodolphechallet à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 19 octobre 2010

sur tous les fronts

LE_TRAVAIL_octobre_2010__3

Posté par rodolphechallet à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 16 octobre 2010

mise au point

Un communiqué de la CGT 79 concernant les manifestations lycéennes : lire ici   Lyc_ens_1

Rien à ajouter !

Posté par rodolphechallet à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 14 octobre 2010

La voix du peuple

En Deux-Sèvres comme partout en France, le mouvement social prend de l'ampleur, avec un soutien croissant de la population. Toutes les générations, les salarié-e-s du public et du privé, les lycéens comme les retraités, nous sommes TOUS ENSEMBLE dans la rue pour refuser cette nouvelle régression libérale.

Le Gouvernement reste campé sur ses positions, "droit dans ses bottes" comme dirait l'autre. L'UMP nous ressort les raffarinades de triste mémoire sur le mode "ce n'est pas la rue qui gouverne". Mais aujourd'hui, c'est bien le Gouvernement qui est à la rue, coupé de la réalité vécue par les citoyens et en désaccord profond avec leur expression.

Malgré tous ses défauts, la Ve République a prévu une procédure pour cette situation, elle est simple et consiste à redonner la parole au peuple, par le référendum !

Nous serons ce samedi aux quatre coins du Département, derrière l'intersyndicale, avec toute la gauche rassemblée, pour l'abandon de ce texte et l'ouverture de vraies négociations, pour une autre réforme, approuvée par les citoyens.

parthenay

Posté par rodolphechallet à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 octobre 2010

libéralisme = archaïsme

fouquet_sDans son dernier billet publié sur le site de l'Association AURA (http://www.aura-niort.fr/) notre ami Michel Lévèque nous livre avec humour la dernière trouvaille de nos amis assureurs : le "risque longévité" nouvelle expression à la mode.

Ce risque, Nicolas Sarkozy avait promis de l'intégrer à la sécurité sociale, de manière à assumer collectivement les conséquences de l'augmentation de l'espérance de vie. Mais après avoir plombé les comptes de la Sécu, notre cher président s'est souvenu des promesses faites lors de la fameuse nuit du fouquet's...le projet qui est dans les cartons de l'ump, après les retraites, c'est donc tout simplement d'obliger les citoyens de plus de 50 ans à souscrire une assurance individuelle contre les risques de dépendance. tant mieux pour ceux qui pourront payer, pour les autres on verra...Chacun sait que l'Amérique de Georges Bush fascine notre président, mais quelqu'un pourrait peut-être lui dire que l'ultra-libéralisme est un mode de pensée complètement archaïque ?

Posté par rodolphechallet à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]